T2GThéâtre de Gennevilliers
Menu

Théâtre, à partir de 8 ans Reprise Festival d’Automne à Paris

Report Printemps 2020

Du 06 au 09 décembre 2020

1h15

Plateau 1

Rémi

Hector Malot
Jonathan Capdevielle

Acteur, marionnettiste, ventriloque, danseur, chanteur, Jonathan Capdevielle dessine dans son parcours les contours d’une recherche très personnelle, souvent liée à l’enfance. Il entreprend avec Rémi de faire (re)vivre avec beaucoup d’intensité Sans famille, d’Hector Malot, par un double dispositif de récit : une partie au plateau, où l’on rencontre et vit avec les protagonistes, et l’autre sous la forme d’un CD à emporter chez soi. Rémi, 10 ans, est arraché à sa mère adoptive. Il parcourt la France aux côtés d’un mystérieux saltimbanque à la recherche de sa « famille », traverse des épreuves de tristesse et de joie, apprend l’art du spectacle, se découvre, s’éprouve. Paru en 1878, Sans famille n’est plus très lu aujourd’hui. Pourtant beaucoup d’adultes gardent en mémoire la série animée japonaise, Rémi sans famille, diffusée en France à partir de 1977. C’est par elle que Jonathan Capdevielle a découvert la figure de cet « enfant aux multiples statuts ». Dans une économie très subtile des moyens de représentation, Jonathan Capdevielle invente un langage scénique agissant, d’une grande force de suggestion.

Conception et mise en scène : Jonathan Capdevielle Adaptation : Jonathan Capdevielle, en collaboration avec Jonathan Drillet Avec : Dimitri Doré, Jonathan Drillet, Michèle Gurtner, Babacar M’Baye Fall Assistante à la mise en scène (création) : Colyne Morange Assistant à la mise en scène (tournée) : Guillaume Marie Conception et réalisation des masques : Étienne Bideau Rey Costumes : Colombe Lauriot Prévost Assistante Costumes : Lucie Charrier Coiffe Vitalis : Mélanie Gerbeaux Lumières : Yves Godin Musique originale : Arthur B. Gillette Création son : Vanessa Court Régie générale : Jérôme Masson Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Manon Crochemore, Manon Joly et Isabelle Morel Production déléguée : Association Poppydog Coproduction : Le Quai, Centre Dramatique National – Angers Pays de la Loire ; Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National (FR) ; Festival d’Automne à Paris (FR) ; La Ménagerie de Verre – Paris (FR) ; Théâtre Garonne, Scène européenne Toulouse (FR) ; Théâtre Saint Gervais – Genève (CH) ; Centre Dramatique National Orléans-Centre-Val de Loire (FR) ; L’Arsenic – Centre d’Art scénique Contemporain Lausanne (CH) ; Tandem – Scène Nationale de Douai (FR) ; TNG – Théâtre Nouvelle Génération, Centre Dramatique National de Lyon (FR) ; Le Parvis, Scène Nationale de Tarbes (FR) ; La Rose des vents, Scène Nationale Lille Métropole Villeneuve d’Asq (FR) ; Le Maillon – Théâtre de Strasbourg – Scène européenne (FR) Avec l’aide de la Région Ile-de-France, au titre de l’aide à la création Avec le soutien du CN D — Centre national de la Danse, Pantin (FR) Jonathan Capdevielle est artiste associé au Centre Dramatique National d’Orléans et au Théâtre Garonne – Scène européenne, Toulouse L’association Poppydog est soutenue et accompagnée par la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France - Ministère de la Culture, au titre du conventionnement

Jonathan Capdevielle

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris. Formé à l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette, Jonathan Capdevielle est un artiste hors norme, acteur, marionnettiste, ventriloque, danseur, chanteur. Il a participé à plusieurs créations, dont, entres autres : Personnage à réactiver, oeuvre de Pierre Joseph (1994), Performance, avec Claude Wampler (1999), Mickey la Torche, de Natacha de Pontcharra, traduction Taoufik Jebali, mise en scène Lotfi achour, Tunis, (2000), Les Parieurs et Blonde Unfuckingbelievable Blond, mise en scène Marielle Pinsard (2002), Le Golem, mise en scène David Girondin Moab (2004), Le groupe St Augustin, Le Dispariteur, Monsieur Villovitch, Hamlet et Marseille Massacre (atelier de création radiophonique – France Culture), mise en scène d’Yves-Noël Genod (2004-2010), Bodies in the cellar, mise en scène de Vincent Thomasset (Mars 2013). Au cinéma, il interprète le rôle de Nicolas dans le film Boys like us, réalisé par Patrick Chiha (sortie en septembre 2014). Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète au sein de presque toutes ses pièces ; dans celles réalisées par Étienne Bideau Rey et Gisèle Vienne : Splendid’s de Jean Genet, Showroomdummies (création 2001 et re-écriture 2009) et Stéréotypie, et dans celles mises en scène par Gisèle Vienne I Apologize, Une belle enfant blonde / A young, beautiful blonde girl, Kindertotenlieder, Jerk, pièce radiophonique, Jerk, solo pour un marionnettiste, Éternelle idole, This is how you will disappear(création 2010) et The Ventriloquists Convention (création 2015). Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle publient en 2011 un livre + CD : Jerk / À TRAVERS LEURS LARMES aux éditions DISVOIR dans la série ZagZig en deux éditions, française et anglaise. Il crée en 2007 la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de sa pièce Adishatz/Adieu, créée en janvier 2010 au festival C’est de la Danse Contemporaine du Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi Pyrénées. En novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au Centre National de la Danse – Pantin et en août 2012, sur une proposition du festival far° – festival des arts vivants de Nyon (Suisse), il propose Spring Rolle, un projet in situ avec Jean-Luc Verna et Marlène Saldana. Avec Saga, créé en février 2015, Jonathan Capdevielle ouvre un nouveau chapitre du récit autobiographique en travaillant sur des épisodes du roman familial, avec ses personnages emblématiques et ses rebondissements. Une exploration des frontières entre fiction et réalité, entre présent et passé. En Novembre 2017, il signe À nous deux maintenant, une adaptation du roman Un Crime de Georges Bernanos. Jonathan Capdevielle est artiste associé au Quai, Centre Dramatique National d’Angers – Pays de la Loire, au Théâtre Garonne, Scène européenne, Toulouse et au Centre Dramatique National Orléans, Centre-Val de Loire.

Précedent
Suivant
Précedent
Suivant
Image 1/3

Crédits image :

Marc Domage

Crédits image :

Marc Domage